Accueil
 

Francis André
    (1897 - 1976)      
retour
 


Il naquit en 1897 à Sainte-Marie sur Semois, à la frontière belge. Les parents exploitaient là-bas une petite ferme de 5 hectares. Francis fréquente l'école communale jusqu'à onze ans ; puis il aide ses parents dans l'exploitation familiale : on lui confie la garde du troupeau dans les pâturages.

Adolescent, il découvre Lamartine et s'enthousiasme pour sa poésie aux accents si harmonieux. Plus tard, il lit les grands écrivains du 19ème siècle et les poètes modernes, Verhaeren, Whitman, Veldrac...

En 1928, Francis André publie, aux "Ecrivains réunis ", un modeste recueil : Poèmes paysans - qui contient l'essentiel de son œuvre.

Parallèlement à son travail intellectuel, il continue l'exploitation de sa petite ferme.

C'est seulement en 1973 qu'il fait rééditer à ses frais ses poèmes. L'année suivante, enfin, il publie de nouvelles pièces de vers : La Gerbe du Soir.

Parlant de Francis André, Émile Guillaumin écrivait en 1928 :
" Le primaire s'en tient aux sujets simples, puisés dans l'observation quotidienne de son humble horizon "... Ces sujets, " il a le pouvoir de les renouveler ; "... " il possède le sens de la mesure, le charme, l'expression imagée - ces dons de nature qui ne s'acquièrent point "... Il reste " lui-même, sincère, spontané, vibrant - solide ".

De son côté, Michel Ragon affirmait : " Francis André a fait une œuvre unique " (1986).

 

 

 
retour