Accueil
Témoin et acteur de la
société rurale
La vie quotidienne du paysan

Témoin et acteur de la société rurale

Qu'est-ce que le métayage?
Le "fermier général"
Idéologie du rapport métayer
Exemple d'organisation
Les syndicats agricoles

La terre de la CHARNÉE, au Veurdre.

Claude Elphège Jourdier

Propriétaire

Régisseur

Exploitants

Mode
d'exploitation


Dans cette terre de La Charnée, il n'y a pas de relation entre le système agricole et le mode d'exploitation. Les raisons de cette stratégie d'alternance fermage-métayage nous échappent. Un exemple : le même exploitant, qui reste 24 ans dans son domaine, est recruté comme métayer (bail d'un an) en 1863, passe fermier (bail de 6 ans en 1872, de 12 ans en 1877) ce qui ne l'empêche pas, en 1878 de redevenir métayer (bail d'un an) et de le rester jusqu'en 1887. Ces fluctuations du faire-valoir sont facilitées par des fermages et des impôts coloniques bas, des avances de cheptel indépendantes du statut, des clauses contractuelles à peu près uniformes qui atténuent considérablement les différences de condition entre fermiers et métayers.

Elles sont aussi grandement facilitées par les liens de parenté qui unissent tous les exploitants de La Charnée et le système de captation de ceux-ci à l'intérieur de la propriété.

La vente et le démembrement de La Charnée, en 1898, entraînent un changement brutal de ce système très particulier. Avec l'introduction du fermage général, la généralisation du métayage et le renouvellement des exploitants, c'est la fin d'une pratique endogamique qui donnait l'impression d'avoir affaire à une vaste exploitation familiale et qui avait duré un demi-siècle.


 

 

 

 

 

 


<-Précédent | Haut de la page  | Suivant ->