Accueil
Témoin et acteur de la
société rurale
La vie quotidienne du paysan

Témoin et acteur de la société rurale

Qu'est-ce que le métayage?
Le "fermier général"
Idéologie du rapport métayer
Exemple d'organisation
Les syndicats agricoles

 

Définition

Origines du
métayage

Évolution
historiqu
e


Les baux de métayage marquent du XVIe au XIXe siècle un progressif alourdissement des charges pesant sur le métayer, en particulier par un payement en argent s'ajoutant à la part de récolte, l'impôt colonique - ainsi que par la réduction de la durée des baux qui rend plus aléatoire la situation du métayer.

La révolution de 1789 a entièrement laissé de côté ce type de relation. Jugé, à juste titre, non "féodal", le rapport de métayage a été considéré comme tout à fait légitime, parce que contractuel. Renforçant la notion de propriété, et abolissant les privilèges, la révolution a mis sur un même plan les "seigneurs" et les "bourgeois". Les uns et les autres sont compris comme des "propriétaires" (et des notables politiques, dans le cadre du scrutin censitaire).

Tous se retrouvent dans le même mode de vie, que symbolisait pleinement "le château", fût-il une simple maison de campagne. Si des oppositions de castes et de mentalités existaient toujours entre "noblesse" et "bourgeoisie", ce dont témoigne toute la littérature du XIXe siècle (1), du point de vue du métayer le "château" restait le symbole fort de son oppression quel que soit le statut mondain du propriétaire.


<-Précédent | Haut de la page  | Suivant ->
Notes

1-cf. Mademoiselle de La Seiglière, de Jules Sandeau ou Le Maître de Forges, de Georges Ohnet