Accueil
Bio. & bibliographie Paysans
écrivains
Littérature prolétarienne Littérature régionaliste Contes et légendes

Contes et légendes
 

Historique

Émile Guillaumin et le folklore bourbonnais...

Les premiers regards sur la société rurale bourbonnaise qu'on peut qualifier d'ethnographiques ne remontent guère au-delà du début du XIXème siècle, comme partout en France. Ils correspondent à un déplacement de la curiosité pour les sociétés exotiques, vers les aspects les plus archaïques de la société rurale. En Bourbonnais, il faut attendre le mouvement romantique, avec la figure d'Achille Allier, pour voir les "traditions populaires " susciter de l'intérêt dans une perspective d'ailleurs purement littéraire, le légendaire ou les chants populaires étant traités comme des sources d'inspiration. La tentative d'élaboration d'une véritable discipline se donnant pour tâche d'étudier et de recueillir de manière systématique les traditions orales françaises s'opère en deux étapes majeures, chacune illustrée en Bourbonnais par un érudit, auteur d'un Folklore bourbonnais. Francis Pérot (1840-1918) s'apparente intellectuellement au mouvement des folkloristes créé autour de Sébillot. Comme les folkloristes de sa génération, son attention se porte sur les rites des âges de la vie (relatifs aux accouchements, à l'allaitement, au baptême, au mariage, à la mort...) et sur les rites calendaires. Les travaux, l'habitat agricoles et les conditions de vie ne sont pour ainsi dire pas pris en compte. Camille Gagnon (1893-1983), magistrat, fils d'un notaire d'Ygrande, et admirateur d'Émile Guillaumin représente la génération suivante des folkloristes. Auteur d'un Folklore bourbonnais paru en 4 tomes (1), il fait partie des suiveurs d'Arnold Van Gennep, et a contribué à son monumental Manuel de folklore français contemporain. En même temps qu'un souci nouveau de rigueur scientifique ayant pour modèle les travaux de Van Gennep, Gagnon apporte un regard sur l'ensemble des composantes de la civilisation rurale bourbonnaise intégrant résolument au champ de l'étude ethnologique, les productions matérielles : l'habitation, le mobilier, l'outillage, la cuisine, le costume, les travaux, les métiers disparus, l'art populaire.

     
   
     
 
Haut de la page   |    Suivant ->
     
 

Notes
     
 
     
 
1-I : La Vie matérielle, 1947 ; II : Les Croyances et les coutumes, 1949 ; III : Les Dits, les chantes les jeux, 1968 ; IV : Les Parlers, 1972